Déclaration préalable au CHSCT du 24 aout 2017 de l’AGPro RM (Marché PRO Rhône Méditerranée)

Le secteur des télécommunications est règlementé par l’ARCEP, autorité gouvernée par des personnes nominées par les élus politiques.

Depuis 20 ans déjà, le rôle de l’ARCEP est de favoriser la montée en puissance de la concurrence dans notre secteur. Le constat s’impose : le régulateur a favorisé l’enrichissement de certains magnats de la finance et de l’industrie tels Mr Drahi, Mr Bouygues ou Mr Niel, en amenant une perte importante d’emplois dans le secteur et un morcellement programmé de l’opérateur historique. Oui le gâteau est alléchant et force est de constater que le régulateur se soucie peu des salariés du secteur et des clients, mais se soucie plus d’accompagner quelques « copains » à l’appétit sans fin.

Dans ce contexte, les attaques contre l’opérateur historique sont incessantes, avec par exemple une condamnation en 2015 à 350 millions d’euros contre Orange pour position dominante. Suite à cela, Orange a tout mis en œuvre pour répondre aux obligations qui lui ont été imposées ! Mais obligations au bénéfice de qui ?

Non ce ne sont pas nos clients qui vont bénéficier d’une meilleure qualité de service, bien au contraire et les salariés du groupe sont en train de payer un lourd tribut de décisions qui sont toujours en la seule faveur du capital.

La direction empêche les salariés de travailler correctement. Cette nouvelle organisation amène plus de stress, moins d’efficacité, une surcharge de travail pour certains et une perte d’activité pour d’autres. Que ce soit dans les AE, les AGPro, à PME, les UI, à OBS, de nombreux métiers sont touchés de manière plus ou moins forte, des compétences sont remises en question, l’activité croît et se développe le sentiment d’être devenu inutile face au client…

Coté UI, le risque est grand d’une séparation de réseaux et des services sur la boucle cuivre, voire sur la boucle fibre.  Cette organisation permettra de livrer encore plus vite la production et le SAV à la sous-traitance. Nos dirigeants de l’époque, en rêvaient la « séparation des services et des réseaux », pour les plus anciens nous l’avons combattu et ils n’y sont pas arrivés. Nous l’avons combattu hier, nous le combattrons aujourd’hui !!!

Dans les AGPRO les services de gestion, de suivi de commande, service réclamation, subissent actuellement des chamboulements énormes dans leurs activités. En plus des nouvelles applications du SI, compliance c’est de nouveaux process une accumulation de formations, de modifications, des obligations de détruire une grande partie de la documentation.

Les procédures et les nouveaux outils (tel le ticket Océane) mis en place ne font que désorganiser le travail au quotidien, augmenter le nombre de dossiers en cours ainsi que le suivi de ces dossiers, rallonger considérablement les délais de traitement, occasionner des mécontentements de la part des clients et des conseillers.

Ces derniers ont perdu toute leur autonomie et leur savoir-faire et se retrouvent comme des débutants, totalement démunis face aux demandes des clients … C’est ce que la direction appelle la prise en charge exemplaire du client ou PECHE !

En agissant ainsi vous conduisez les salariés-es à développer des RPS importants, les conseillers 1016, sont submergés d’appel concernant des dossiers qui ne sont pas traités comme aucune information ne leur ait donnée ils se demandent ce qu’il se passe coté ADV et UI !!! Vous organisez en plus la division dans la communauté de travail. Vieille recette du patronat qui est toujours d’actualité « diviser pour mieux régner ».

Non seulement les salariés subissent de plein fouet des décisions qui organisent la concurrence ou le partage du marché,

Mais les directions s’empressent de les mettre en première ligne pour le cas ou des enquêtes seraient menées sur le lieu de travail. Les salariés ne sont responsables de rien mais bientôt suspects sur tout !

Dans un univers ou la probité des dirigeants est loin d’être exemplaire, ce serait un comble de voir un salarié inquiété de faire son travail !!!

Dans notre unité la direction veut faire croire que tout va bien et que cela va s’améliorer, mais il n’en est rien et la colère gronde, c’est pareil dans les autres AGPro sur tout le territoire. Nous vous demandons de mettre tout en œuvre pour que nous n’arrivions pas à la catastrophe que nous avons vécu en 2009 2010.

Notre organisation syndicale est reçue demain par Monsieur Escalette et nous ferons remonter tous ces dysfonctionnements, ainsi que les revendications des salariés en matière d’emploi, de promo, salaire, reconnaissance des qualifications, etc…

En ce qui concerne la CGT nous mettrons tout en place, afin que les salariés-es d’Orange soient massivement en grève le 12 septembre sur des revendications locales, et nationales. Notre fédération a déposé un préavis de grève national.

Nous appelons les autres organisations syndicales à nous rejoindre pour être plus fort face à cette direction et ce gouvernement qui entend faire des salariés de ce pays, des galériens certes, des temps modernes mais galériens quand même !!!

Laisser un commentaire