Préavis de grève UPR Sud Est Orange-CGT13T-14 juin 2016

En plus du préavis de grève fédéral CGT sur l’emploi, les salaires, les conditions de travail et la protection sociale, le syndicat CGT des TELECOMS 13 met à disposition du personnel de l’UPR Sud Est, un préavis de grève de 24 heures pour le MARDI 14 JUIN 2016.

Par cette action le personnel (AFO et ACO) revendique la création d’emplois supplémentaires, de meilleurs salaires et des promotions, socles indispensables pour améliorer la situation économique et sociale (santé, retraite, allocations familiales et chômage).

Et demande le retrait du projet de loi EL KHOMRI ainsi que l’obtention de nouveaux droits pour les salariés.

Mais également sur les revendications spécifiques pour l’UPR SE, où nous demandons :

  • Le remplacement des départs (Retraites, TPS …) dans les services où cela est nécessaire.
  • La création d’emplois dans les services où le besoin est identifié. Nous citons ici :
  • Le Pilotage PPS avec PS1 et PS2 depuis ces 6 dernières années où le besoin est identifié(le DUO nous dit en CHSCT du 1er juin 2016 qu’il veut résoudre le problème)
  • Les services activités RTC avec le département GRR en Axe 10 et en GRM où le manque de monde est identifié au niveau DTSI : sous l’Appellation suivante « métiers/compétences en décroissance » au niveau des perspectives métiers et compétence UPRSE 2016-2018.
  • L’embauche en CDI des CDD.
  • L’embauche des apprentis, actuellement à l’UPRSE, s’ils le souhaitent : Nous insistons sur la prise en compte de l’investissement des tuteurs des apprentis qui n’est pas inépuisable.
  • La reconnaissance, par des promotions, des compétences acquises.
  • L’arrêt des restructurations de services.
  • L’arrêt des fermetures de sites sur des bassins d’emplois en manque d’activité. Nous citons ici, en exemple, le site de Cannes où un projet présenté en CE DTSI sur les GRC n’est pas tolérable. D’autres sites importants comme St Etienne et Annecy notamment sont dans le même cas.
  • L’embauche des salariés en régie, s’ils le souhaitent.

Nous sommes disposés, comme la loi le prévoit, à vous rencontrer pour négocier une solution qui évitera cette grève.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma parfaite considération.

Pour la CGT de l’UPR SE: Luc Dessus, Georges Termignon & Frédéric Juliant

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire