Des militants CGT devant le Pôle Enquête à la demande de FO

La CGT des télécoms 13 avait organisé un rassemblement de soutien à une salariée du CE DOSE convoquée dans le cadre d’un entretien préalable à sanction. L’employeur de cette salariée est le CE DOSE dont le secrétaire FO est élu avec les voix CFDT.

La sanction : un mois de mise à pieds sans salaire ! ! !

Nous voulions rencontrer le secrétaire du CE afin qu’il abandonne cette sanction disproportionnée. Comme l’a toujours fait la CGT lorsque qu’un employeur veut sanctionner injustement un salarié.

Le secrétaire FO a refusé de nous recevoir afin de négocier comme nous le faisons avec n’importe quel patron d’entreprise et a préféré la calomnie en dénonçant 6 militants CGT ayant participé au rassemblement de soutien à la direction d’Orange pour les convoquer devant le pôle enquête !

Orange ne s’est pas fait prier pour accéder à la demande de FO. L’entreprise a mis à la disposition son pôle enquête interne, initialement créé pour les malversations financières.

La CGT trouve inacceptable qu’Orange convoque des militants au pôle enquête pour une action syndicale.

Défendre des salariés n’a rien de criminel, nous devons tous refuser la criminalisation de l’action syndicale. Le secrétaire du CE en tant qu’employeur patron doit faire face à sa responsabilité, sinon il démissionne ! ! !

FO et CFDT ont même fait voter au CE un budget de 3000€ pour ester en justice contre la CGT et un autre de 3000€ pour se défendre aux prud’hommes contre la salariée sanctionnée. Les salariés apprécieront l’utilisation de l’argent du CE ! ! !

Il y a des syndicats plus enclins à faire sanctionner des collègues qu’à les défendre et à se comporter comme les pires des patrons dés qu’ils ont des responsabilités.

La CGT continuera de défendre tous les salariés.

Mots-Clés : # # # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire