Bilan CGT SFR Marseille : À vous de juger !

Bilan local CGT : À vous de juger !

Après 3 ans, nous souhaitions revenir vers vous pour tirer le bilan local de la mandature CGT.

Temps de travail !

Suite à la mise en place de l’accord temps de travail, La CGT a appelé à un débrayage afin de limiter la casse et obtenir de meilleurs horaires de rotation, ainsi que plus d’horaires fixes pour l’ensemble des services en production.

Par la suite, nous n’avons eu de cesse tout au long de la mandature d’insister afin d’obtenir plus d’horaires en rotation mais aussi l’allocation supplémentaire d’horaires fixes.

Ainsi, même si ce n’est pas le rôle d’une organisation syndicale, nous avons tout fait, au service technique pour limiter la disponibilité à quelques heures chaque jour, et ce, en proposant une planification qui permette :

  • d’une part, aux techniciens en rotation d’avoir une semaine de matin supplémentaire.
  • d’autre part, pour des techniciens (condamnés à être du soir) de pourvoir enfin basculer sur de la rotation.

Il en est de même pour les autres services en production où nous avons pu aussi amoindrir les effets néfastes de l’ATT avec des heures de fermetures de services plus tôt (ITS, CSU..) et des cycles de rotation moins contraignants pour les salariés concernés.

Toutefois, cet accord ne répond toujours pas aux attentes de tous les salariés puisqu’il en condamne une partie à être éternellement en rotation. Quant à certains services en back office il n’y aucun intérêt à les planifier sur des horaires de rotation.

Conditions de travail, santé au travail :

Nous avons eu à cœur de prendre en compte les conditions de travail des salariés. Ainsi, à maintes reprises, nous sommes intervenus, notamment via le CHSCT, pour alerter la direction sur des situations de mal être que pouvaient vivre certains salariés dans les différents services.

Ainsi:

  • en CLNS: Suite à un grand malaise au sein de ce service avec des salariés en burn-out avec des absences de longue durée, nous avons obtenu la mise en place d’un filtre des appels, le recrutement de nouveaux salariés pour faire face à la surcharge de travail.
  • Pour le Service Consommateurs: après un surcroît temporaire d’activité qui perdurait depuis plusieurs mois, nous avons réussi à faire titulariser les CDD.
  • en ITS Mobile: nous sommes intervenus pour renforcer les effectifs du service pour répondre à l’accroissement de la charge de travail: les salariés missionnés ont ainsi pu être titularisés.
  • au Service Technique: en ce qui concerne les objectifs et les procédures, nous avons sans cesse dénoncé le « mode continu ». Ce mode opératoire est inefficient et devrait, grâce à notre ténacité, disparaître au profit d’un mode « bout en bout » permettant aux salariés de redonner du sens à leur travail.

PV et nouvel avenant à la Rétention

Afin de ne pas voir partir le service Rétention sur un autre site, la CGT est intervenue auprès des salariés afin de lever toute tension et ambiguïté sur le nouveau système de prime. En effet, ce dernier leur étant plus favorable et plus juste dans sa répartition pour les trois quarts des salariés (sous réserve que les objectifs restent atteignables), nous ne pouvions accepter que l’aveuglement de certains ne l’emporte sur l’intérêt du plus grand nombre.

Par ailleurs, avec l’arrivée du mobile, nous avions réclamé un gel des primes pendant 6 mois avec le meilleur des deux systèmes et en demandant une rétroactivité, si le nouveau système était plus avantageux pour les salariés (ce qui fut le cas pour bon nombre d’entre eux).

Caisse de solidarité:

Suite au rachat de SFR par Numéricâble, un supplément de participation a été versé en juillet. Cependant les salariés nouvellement embauchés se sont retrouvés exclus de cette prime supplémentaire! Inacceptable pour la CGT qui a décidé de faire une caisse de solidarité pour eux.

CP et décompte:

Suite à un dysfonctionnement dans SFR temps, 45 salariés à temps partiel se seraient vu retirer de 1 à 4 jours sur des CP anticipés si la CGT n’était pas intervenue. Il en est de même pour le service ESP, où une mauvaise incrémentation dans SFR temps, leur décomptait des CP en plus, erreur à laquelle nous avons mis fin.

Un syndicalisme de proximité:

Même si nous ne pouvons pas faire une liste exhaustive de tout ce que nous avons entrepris pour vous informer et vous défendre unitairement ou collectivement, nous avons toujours œuvré pour être au plus près de vous, que ce soit pour remonter vos demandes et vos réclamations en réunion DP – avec plus de 350 questions – que pour vous aider dans vos démarches au quotidien (paye, mutuelle, handicap, situation personnelle …)

Du local au national:

Tout au long de la mandature, nous n’avons eu de cesse de mobiliser les salariés contre les mauvais coups de la boîte (emplois supprimés, gel de salaires…).

Pour la CGT, le progrès social passe aussi par la création du rapport de force avec les salariés contre les réformes antisociales (CPE, réforme des retraites, loi sur la sécurisation de l’emploi, loi travail…).

Pour la CGT, conserver les conquis sociaux, défendre les intérêts des salariés et obtenir de nouveaux droits n’est pas une idée creuse mais une motivation quotidienne.

Et demain?

La mandature qui arrive sera certainement marquée par de nombreux changements, comme l’arrivée de nouvelles activités sur le site (avec le Digicare, ATIF ainsi que la fibre) ou bien encore la fin de l’accord de garantie sur l’emploi…

C’est pourquoi nous sommes heureux et fiers de vous proposer une nouvelle équipe motivée et représentative de la population du site. Pour La CGT, être syndicaliste n’est pas un métier mais un engagement. C’est un travail collectif qui s’est fait et qui se fera pour cette nouvelle mandature, avec une équipe renforcée par de nouveaux candidats.

IRP SFR

13 ans de CGT sur Marseille, c’est notamment:

La pérennisation de CDD en CDI:

Après une embauche illicite de salariés en CDD pour surcroît temporaire d’activité, alors qu’il s’agissait d’une nouvelle activité (le BOT) et suite à une saisine à l’inspection du travail, la CGT obtient la requalification de tous les CDD en CDI (soit environ 45 personnes).

La requalification des salariés en catégorie D :

Suite à 85 dossiers portés par la CGT aux prud’hommes, nous avons obtenu, en conciliation totale, le passage de la catégorie C à D pour 170 salariés du site de Marseille, avec une rétroactivité sur un an. Ainsi, certains salariés ont pu gagner jusqu’à 3000 euros de compensation et 250 euros de plus sur leur salaire fixe mensuel.

Le passage en E pour les D Bis:

Suite à la non application de la CCNT, La CGT obtient le passage de tous les salariés D bis en E. Par ailleurs, nous avons également obtenu la création de l’intitulé de chargé de satisfaction client expert (spécifique à Marseille) et technicien Expert permettant ainsi un léger coup de pouce salarial pour les nouveaux promus même si cela reste néanmoins insuffisant.

La CGT est la seule organisation syndicale à demander depuis deux ans la réouverture de la négociation sur l’harmonisation des intitulés d’emplois et des parcours professionnels afin de faire reconnaître et valoriser les compétences et qualifications des salariés.

L’horaire collectif chez les cadres:

Suite à la mise en place de l’accord temps de travail, la CGT a obtenu pour les cadres, la possibilité de signer un avenant et ainsi passer d’un horaire au forfait à un horaire collectif. Ainsi, en cas de déplacement, il devient notamment possible de récupérer les heures en sus.

À La CGT, on part de vous et ça change tout !

Nous ne vous promettrons pas monts et merveilles mais seulement d’être toujours là pour défendre les emplois, les salaires, les conditions de travail, comme nous l’avons toujours fait avec nos valeurs :

La Solidarité, l’Égalité et la Justice sociale !

Préservons nos emplois, le 31 mars, votons CGT !

Logo-CGT-élections-3e-mouture

Télécharger le tract

Mots-Clés : # # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire