Déclaration Préalable au CHSCT UIM du 23 septembre 2016

Madame la Présidente du CHSCT de l’UI Marseille,

Tout d’abord, les représentants CGT du CHSCT de l’UIM vous souhaitent la bienvenue dans cette Institution Représentative du Personnel pour laquelle notre Organisation Syndicale a fortement contribué à sa création en 1982 avec les lois AUROUX.

Depuis, la CGT n’a eu de cesse d’utiliser cette institution pour améliorer le bien-être au travail à travers l’Hygiène, la Sécurité et les Conditions de Travail.

Depuis la mise en place du CHSCT de l’UIM, dans le cadre de la priorité de notre Organisation Syndicale qui est la préservation et protection de la santé des salariés, les Représentants du personnel CGT ont toujours travaillé dans une démarche constructive en utilisant tous les moyens mis à leur disposition. Nous n’allons pas nous mentir, la CGT est présente dans cette instance pour faire prendre en compte les besoins et attentes des salariés de l’UIM, sans compromission, dans le respect et la transparence.

Pour la CGT, le CHSCT n’est pas une simple réunion d’information, de convivialité dans une relation de subordination entre les Représentants du personnel et la direction.

Comme le prévoit le code du travail les représentants du personnel du CHSCT ne sont pas subordonnés à la direction.

Dans le cadre de ses prérogatives, le CHSCT  :
  • Contribue à la Protection de la Santé et de la Sécurité des salariés,
  • Contribue à l’amélioration des conditions de travail,
  • Veille à l’observation des prescriptions règlementaires et législatives (Vérification, contrôles, inspections, ….).

Le CHSCT est un véritable acteur de la Prévention dont les représentants du personnel sont le relais.

La CGT agit à tous les niveaux de l’entreprise pour que ces prérogatives soient respectées. Cette instance qui fait aussi partie du dialogue social, elle doit se donner les moyens en temps de débat, comme avec votre prédécesseur, et cela fait partie des bonnes conditions de travail pour contribuer à une véritable Prévention.

Force est de constater qu’à tous les niveaux, la posture la direction vis-à-vis de la sécurité a conduit à de nombreux accidents mortels, en particulier dans la DO SE où la direction a comparu en tribunal correctionnel et condamnée.

C’est le cas pour l’UI Marseille avec l’accident mortel dû à la chute d’une plateforme d’accès en hauteur de Jean-Claude LACHAUX le 23 décembre 2011 à Aix en Provence et à l’UIRD avec l’accident mortel d’une mère de 3 enfants à Montelier dans la Drôme dû à la chute d’un poteau en 2008.

Comme vous avez pu le lire,les nombreuses réclamations DP de la CGT et le préavis de grève pour le 15 septembre pointent plusieurs problématiques qui ont pour conséquences une dégradation des conditions de travail du personnel de l’UIM.

C’est le cas du manque d’emplois dû à la politique de la direction qui gère l’évolution démographique de l’entreprise ( Gestion des suppressions d’emplois en recrutant à minima à la suite des départs en TPS, temps libérés, retraite.).

Dans ce cadre-là, la CGT n’est pas d’accord avec les leviers utilisés par la direction, comme la mutualisation des activités sur la maille DOSE, la polyvalence et multi-compétences, la digitalisation qui ont pour conséquence une augmentation de la charge et l’intensité du travail, la complexification des activités. Plusieurs dossiers de ce CHSCT en font partie.

Ce constat est avéré :
  • Par la PEC 2016, où les besoins en emplois sont évalués à 7880,
  • Par la 2ème restitution de l’enquête du CNPS du GROUPE où le rapport des UI pointe la préoccupation de la complexité du travail partagée tant chez les managers que les employés. La CGT de l’UIM estime à une centaine le nombre d’emplois nécessaires à l’unité pour que le personnel travaille dans de bonnes conditions de travail.

De plus, le travail du lundi au samedi commence à poser le problème de la dégradation de la santé des techniciens qui nous ont fait part de la difficulté à organiser leur vie de famille.

Le CRIC pose problème tant chez les Techniciens que nos clients.

Aussi, la CGT espère que nous travaillerons dans un esprit constructif pour le bien-être des salariés de l’UIM, sans dénigrement de la CGT et de ses militants.

Pour rappel, 3 droits d’alerte ont été déposés pour 3 dirigeants de notre Syndicat.

Merci pour votre écoute

Les membres CGT du chsct de l’UI Marseille

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire